Expert du transsibérien depuis plus de 15 ans
Pour bien organiser son voyage transsibérien

Les trajets du Transsibérien

Le Transsibérien est une route qui offre plusieurs trajets, à travers la Russie et jusqu'à Mongolie et Chine. Il y a des trains qui circulent entre Moscou et Vladivostok, Irkoutsk et Pékin, Moscou et Pékin etc. Le segment Transmongolien permet d'arriver à Pékin par la Mongolie, tandis que le Transmandchourien passe par Harbin, ville célèbre pour ses sculptures en glace.

Carte du Transsibérien

Carte du transsibérien


Trajets et durées des voyages

Pour savoir quelle durée prévoir pour votre voyage transsibérien, le plus simple est de connaître le nombre de jours que vous avez à disposition, le nombre d'escales que vous souhaitez faire et le nombre de jours à passer dans le train. Il faut savoir qu'un trajet comme Moscou-Pékin ou Moscou-Vladivostok sans aucune escale ne peut pas se faire en moins de 7 jours. Et il est préférable en tout cas de prendre son temps pour visiter les villes sur la route.


Recommandations de trajets transsibériens

Moscou - Krasnoïarsk - Irkoutsk - Oulan-Bator - Pékin : 3-4 semaines

Saint Pétersbourg - Moscou - Ekaterinbourg - Krasnoïarsk - Irkoutsk - Vladivostok - Pékin : 5-6 semaines

Saint Pétersbourg - Moscou - Novossibirsk - Irkoutsk : 2-3 semaines (avec le retour à Moscou en avion)

Moscou - Irkoutsk - Vladivostok : 2 semaines (avec le retour à Moscou en avion)


Durée des trajets en train (sans escales)

Saint Pétersbourg-Moscou= 1 nuit

Moscou-Ekaterinbourg= 1 j et demi

Moscou-Novossibirsk= 2 jours

Moscou-Irkoutsk= 4 jours

Moscou-Vladivostosk= 6 jours

Moscou-Oulan Bator= 5 ou 6 jours suivant le train

Moscou-Pékin= 7 jours

Il n'est que difficile de faire une escale de moins de 48 heures parce que le plus souvent les trains ne circulent que tous les deux jours. Il faut également tenir compte de l'éventualité que les trains peuvent (très rarement) avoir un retard de plusieurs heures.


Quelle est la meilleure période pour voyager en Transsibérien?

Pour ceux qui aiment être baignés dans une culture et veulent éviter à tout prix les hordes de touristes, la période idéale est l'hiver. Vos voisins dans le train seront à 95% des Russes, vous éviterez la file devant le Mausolée de Lénine ou à l'entrée du Kremlin. Les gens seront étonnés de vous voir et entreront plus facilement en contact avec vous. La Place Rouge blanche de neige, le Lac Baïkal gelé et une vie ralentie donnent une dimension unique à un voyage hors saison.

Pour ceux qui sont persuadés qu'il est impossible de vivre normalement par des températures au-dessous de zéro, nous conseillons les période de mai-juin et septembre-octobre. Très bon compromis entre la solitude de l'hiver et la foule de l'été. Le printemps et l'automne offrent des paysages magnifiques. Les touristes internationaux existent, mais sont discrets.

La haute saison est juillet-août et septembre. Les trains sont littéralement pris d'assaut par les touristes étrangers. Il est impossible d'acheter des billets de train moins de 20 jours avant votre départ. Vous avez 50% de chance que vos voisins de compartiment soient américains, allemands ou français à bord des trains les plus courus. Les quelques hôtels bon marchés sont sur-réservés. Vous entendrez parler anglais autant que russe, mais si je vous accompagne je ferai tout ce qui est possible pour que cette réalité ne vous étouffe pas. C'est pour cette raison que je propose souvent des parcours hors des sentiers traditionnels (Novossibirsk, Lac Baïkal etc.).
 

A quels endroits vaut-il la peine de s'arrêter le long du transsibérien?

La réponse est simple: partout. Mais elle doit être nuancée par vos objectifs personnels. Un souffle d'aventure attendra le voyageur qui s'arrête à Ekaterinbourg, Krasnoïarsk ou Novossibirsk. L'air du large et la force de la nature ne laissera personne indifférent au bord du Lac Baïkal. Les succulents repas d'Elena Maximova ou l'odeur de pin et de bouleau de la Bania donnent à l'endroit un air de paradis. Vous n'oublierez pas d'avoir une pensée pour les aristocrates révolutionnaires exilés à Irkoutsk au début du XIXe siècle. Sur le trajet chinois, il serait criminel de ne pas faire un détour pour une nuitée en yourte en Mongolie et découvrir la richesse de l'accueil de la vie nomade.


Renseignements et réservations

Nous mettons à votre disposition toutes nos ressources pour organiser le voyage transsibérien de vos rêves. Contactez-nous à geo@espace-transsiberien.com

Recherchez un voyage transsibérien